CALENDRIER
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
PROJETS > EDUCATION AUX MÉDIAS
Le passeport Bafa

L’arrivée d’Internet et de ses possibles (téléchargement, chat, réseaux sociaux, blogs…), du téléphone portable, des jeux vidéo, ont profondément modifié l’environnement et les pratiques des jeunes. Par ailleurs, même s’ils ne s’en revendiquent pas et ne sont pas reconnus comme tels, les médias agissent envers les enfants et les adolescents, avec un projet précis, si ce n’est d’éducation, tout au moins, d’influences. Et l’éducation de ces derniers s’en trouve modifiée (volontairement et/ou involontairement).

Cette époque multimédia bouleverse donc l’ensemble de notre environnement, les rapports humains, les rapports à l’information et à l’éducation. Cette évolution est durable et elle devrait se renforcer avec d’une part, la miniaturisation des équipements, d’autre part, la convergence numérique.

En tant qu’adultes, notre rapport aux médias, à la technique et à ses développements suscitent les mêmes réactions d’attraction et de répulsion : nous y voyons le lieu de la liberté, tantôt les formes mêmes de l’aliénation. Plutôt normal quand on pense, comme Pascal Lardellier, que pour la première fois, l’apprentissage ne passe pas forcément par la transmission adulte-enfant.

Ce mouvement parallèle qui accompagne notre critique doit nous conduire à nous interroger sur les modes d’intervention et d’interpellation des médias, en tant qu’acteurs éducatifs, d’une part, et sur la forme que peut prendre une éducation aux médias d’autre part. Car, en effet, une simple formation à la maîtrise technique ne peut suffire aux exigences dont la fi n est la formation citoyenne et le développement de l’esprit critique.

L’enfant, l’adolescent, le citoyen de la fi n du XXème siècle sont littéralement cernés par les médias qui forment une composante majeure de leur environnement social et culturel. Ils sont sans cesse les destinataires de messages écrits, visuels et sonores élaborés dans le but de produire des effets sur leur savoir, leur affectivité (sentiments, émotions), leurs attitudes et leurs comportements. Mais la plupart d’entre eux les subissent car ils ont peu conscience de l’influence de ces messages.

En donnant aux jeunes les bases nécessaires à la maîtrise de ces codes, l’éducation aux médias contribue au développement de la personne, à la construction de son savoir et à son intégration dans la société comme citoyen actif et responsable. Quels rôles et responsabilités des pouvoirs publics, éducateurs, société civile, producteurs médiatiques dans cette éducation ?

Comment éduquer aux médias lorsque ce champ d’activité est en évolution permanente ? Lorsque cette pratique se déroule en grande partie dans la sphère privée ?


Pour plus d'informations sur l'éducation aux médias :

Rapport d’activité 2010 concernant l’éducation aux médias